La douleur sera présente à la palpation de ce dernier et dans les conditions plus chroniques, une déformation (bosse) pourrait être présente.

La patience est de mise pour enrayer le problème puisque cette partie du corps est sollicitée en tout temps à la marche. Le repos et l’application de glace sont les premiers soins à prodiguer. La prise d’anti-inflammatoires , pour une très courte période et le port d’une talonnette peuvent être des options intéressantes. Il sera primordial de diminuer temporairement certaines activités comme les sauts, la montée de côtes et l’intensité de vos entrainements. Une fois la douleur aiguë diminuée, il faudra quantifier le stress mécanique de façon à reprendre l’activité sportive de façon progressive et sécuritaire.

Pour trouver la cause du problème, il est fortement recommandé de consulter votre physiothérapeute qui pourra faire une évaluation complète de votre condition, vous aider à récupérer plus rapidement et vous guider pour le retour progressif à vos activités. Tous les physiothérapeutes à la clinique de physiothérapie SN+ sont formés pour vous aider avec cette condition.

Nous vous suggérons 2 exercices, en cas de tendinite achilléenne. Cependant, rappelez-vous de vous référer à un de nos physiothérapeutes, pour plus d’informations et conseils.
1. Renforcement excentrique du mollet: 3 séries de 20 à 40 répétitions, 2x par jour, douleur permise pendant l’exercice mais non après. Montez avec la jambe saine et redescendez sur la jambe douloureuse.
   
2. Étirement du soléaire (dans les cas où le tendon est raccourci): 2 X 30 sec, 2X par jour. C’est le pied en arrière qui se fait étirer. Votre talon doit toujours rester en contact au sol.
 
Bonne chance et soyez patient!


Écrit par Cynthia Goulet.