L’épicondylite est l’inflammation de certains tendons au niveau du coude nommés les extenseurs du poignet. La douleur se situe à la portion externe du coude, à l’insertion des tendons sur l’épicondyle latéral de l’humérus (d’où épicondylite latérale). Ces muscles sont utilisés dans une multitude de mouvements au niveau du poignet et du coude. La douleur apparaît la plupart du temps à la suite d’une utilisation répétée lors du travail, des sports et/ou des loisirs.

Habituellement, la tendinite peut prendre de 6 à 12 semaines à guérir, mais parfois la douleur peut se prolonger même plus de 6 mois.

article web epicondylite 2À quoi sert la physiothérapie?

– Une période de repos relatif est nécessaire lors de la phase inflammatoire de la tendinite. Cette période est d’une durée variable d’une personne à l’autre. Il est important de faire certains exercices de renforcement progressif pour accélérer le remodelage des fibres des tendons atteints et diminuer la douleur durant la contraction du muscle en question.

– La thérapie manuelle peut être utile si une raideur articulaire est perçue au niveau de l’une des articulations du coude entre l’humérus, le radius et l’ulna. En effet, une articulation dite raide peut entraîner une surcharge au niveau des muscles épicondyliens et contribuer à la tendinite.

– Des mobilisations neurales peuvent également être nécessaires, la plupart du temps au niveau du nerf radial et des interfaces associées, pour favoriser un mouvement plus harmonieux.

– Différents types de taping peuvent être utilisés pour accélérer la guérison et diminuer la douleur (taping proprioceptif ou taping dynamic).

article web epicondylite 3Et si la douleur persiste ?

– Une évaluation des mouvements cervicaux est habituellement recommandée puisque les douleurs au coude peuvent être associées à une problématique cervicale (raideurs ou instabilités articulaires souvent C5 à C7) ou contribuer à la douleur au coude sous la forme de syndrome du double écrasement.

– La mobilité de l’épaule et la mobilité de la colonne dorsale peuvent aussi influencer les douleurs à l’ensemble du membre supérieur, entre autres, s’il s’agit d’un geste sportif ou d’un problème de posture au travail.

En conclusion ?

En résumé, l’épicondylite est souvent simple à diagnostiquer au niveau de la localisation de la douleur, mais il est important d’évaluer et de traiter les causes réelles du problème pour obtenir une guérison optimale et à long terme! Chez Physiothérapie SN+, nos physiothérapeutes sont en mesure de faire cette évaluation, pour vous permettre de bouger en toute liberté!


Écrit par Alex Belletête, physiothérapeute.